Get Adobe Flash player

Terakaft

Terakaft

La pulsion du rock touareg

Fondé en 2001 au Mali par les grandes figures du groupe Tinariwen, originaire d’Adrar des Ifoghas, Terakaft («caravane» en tamasheq) cultive une transe pop moderne. Guitares électriques en arabesques, basse reptilienne, percussions telluriques, ce troisième album les impose comme un authentique groupe rock touareg.

Aristocrates du désert, inspirés par les sables infinis et les vents du Sahara, ils sont aussi les héritiers de John Cipollina et de JimiHendrix. Écouter Terakaft, c’est commencer un voyage d’où on peut ne jamais revenir.Terakaft est un groupe de scène. Le mélange parfait de deux guitares, l'une conservant le rythme, l'autre s’élevant dans les airs avec délicatesse, les deux se joignant aux accents profonds de la basse, convoquant les esprits voyageurs au coeur du Sahara.
Le rythme lourd des percussions tient l'ensemble et complète le son de la formation.
Le groupe démarre avec Sanou Ag Ahmed et Kedou Ag Ossad, puis il est rejoint en 2006 par Liya Ag Ablil alias Diara, connu pour son style féroce et passionné de guitare rock.
En 2007, Terakaft enregistre au légendaire studio Bogolan de Bamako son premier album : Bismilla, the Bko Sessions. A sa sortie, la formation composée de Sanou, Kedou, Diara et Rhissa Ag Oghram à la basse, entame une tournée en Europe.
En 2008, le deuxième disque, Akh issudar, est produit par Jean-Paul Romann (Tinariwen, Lo'Jo). Rhissa, qui avait quitté le groupe avant l'enregistrement, est remplacé par Jean-Louis Livenais (Akeikoi). La même année Terakaft publie également un Live.
Kedou se retire en 2008 et choisit le désert. Diara devient alors le leader de Terakaft.

Abdallah
, le jeune frère de Sanou, rejoint la formation à la basse en 2009 : c’est une véritable histoire de famille. Mahamad Moha, alias Tohandy, jouera des percussions avant d’être remplacé par Mathias Vaguenez.

Le répertoire de chansons de Terakaft est principalement composé par Diara et Inteyeden Ag Ablil, le frère de Diara, véritable icône touarègue, décédé en 1994.

Les titres plus modernes confèrent un son pop à ces compositions et sont chantés et écoutés tous les jours par la jeunesse tamasheq.

discography

concerts