Get Adobe Flash player

António Zambujo

António Zambujo

L'innovateur du Fado

António Zambujo est né à Beja, dans la région de l’Alentejo qui se trouve dans le sud du Portugal. Il a grandi en écoutant les chants d’hommes traditionnels, ces fameux « cante alentejano». A huit ans, il étudie la clarinette puis il tombe définitivement amoureux du fado en découvrant la grande Amália Rodriguez, Alfredo Marceneiro, Maria Teresa de Noronha et João Ferreira Rosa. A seize ans, il gagne un concours régional de fado.

Sa carrière professionnelle commence lorsque le producteur Mário Pacheco l’invite à chanter dans un club de Lisbonne. Un peu plus tard, on le voit dans un spectacle musical jouer le rôle du premier mari d’Amália Rodriguez. Plus tard, il racontera que c’est à cette occasion qu’il a senti pour la première fois ce plaisir unique d’être sur scène… Ses deux premiers disques commencent à faire parler de lui dans les cercles des initiés et il remporte le prix Radio Nova pour la « Meilleure nouvelle voix du fado », puis en 2006 celui de la fondation Amalia Rodriguez du « Meilleur chanteur de fado ».

C’est en 2007 qu’il enregistre l’album qui va le faire accéder à un statut d’artiste au potentiel international : Outro Sentido, que l’on pourrait traduire par « une autre direction », obtient en 2008 le prix d’un des meilleurs albums de l’année décerné par « Songlines », le magazine anglais prescripteur des musiques du monde. En écoutant ce très bel album, on pense à quelques grands chanteurs brésiliens comme João Gilberto et Caetano Veloso, ainsi qu’à Chet Baker. Effectivement, la bossa historique du Brésil et un certain jazz cool ont toujours compté parmi les influences de Zambujo, au même titre que le fado, un style séculaire qu’il renouvelle aujourd’hui avec talent et intelligence. Beaucoup de critiques le décrivent d’ailleurs plus comme un chanteur que comme un fadiste, et lorsqu’on voit les endroits où il s’est déjà produit, de Londres à New York, de Paris à Moscou, on se dit vraiment que l’on assiste là aux premiers pas d’un artiste dont on va longtemps parler.

« Ce que l’on entend chez Zambujo est quelque chose de très profond. C’est un jeune chanteur de fado qui, en donnant plus de valeur à la tradition que beaucoup de ses contemporains, fait penser à João Gilberto et à tout ce que la musique brésilienne a reçu grâce à lui. »
Caetano Veloso

En 2009, António Zambujo se produit en concert à travers toute l’Europe ainsi qu’au Brésil où ses concerts sont considérés comme les meilleurs de l’année.

discography

concerts